Encore un coup dur pour l’industrie girondine ?

Ecrit le 20 janvier 2009

L’usine Solae de Bassens, qui emploie 32 salariés, risque de fermer. La direction de l’entreprise, contrôlée par la multinationale Solae, basée à Saint-Louis (États-Unis), a en effet informé les représentants du personnel d’un scénario d’arrêt d’exploitation de cette entité,  spécialisée dans le traitement du soja destiné à l’alimentation animale.

D’après la direction de Solae-France, les difficultés que rencontre la société proviendraient en partie du coût excessif du soja importé. En effet, la législation européenne impose l’utilisation de soja sans OGM, or celui-ci est devenu plus cher que le soja transgénique produit en masse sur le continent américain. Résultat, toujours selon la direction : les clients européens préfèrent se tourner vers d’autres sources de protéines.

Si cette explication se confirme, on peut s’étonner qu’il n’existe toujours pas, sur le plan européen de dispositifs permettant d’inciter plus fortement une production respectueuse de l’environnement tout en  appliquant le principe de précaution dans le domaine alimentaire. Il faut absolument lutter contre la concurrence déloyale d’une production de masse qui ne se soucie pas des aspects environnementaux.

En tout cas, si cette fermeture se concrétise, elle constituerait un nouveau coup dur pour le tissu industriel de la rive droite, déjà frappée par les fermetures de Soferti, et de la Cornubia.

Pour sortir de la crise actuelle, la relance en France devra nécessairement passer par un véritable plan industriel de grande envergure. Depuis plus d’une décennie, la France se désindustrialise, perdant savoir-faire et infrastructures. Cela ne peut pas continuer ainsi ! Il est totalement utopique de croire qu’une économie, composée uniquement d’un secteur de services, puisse être viable : elle ne peut pas générer suffisamment d’emplois, de qualifications différentes, ni suffisamment de créateurs de richesses.

Là encore, c’est au pouvoir politique d’agir…

Adrien DEBEVER


Tags: , , , ,
Posté dans Economie, Gironde | Aucun Commentaire »

Envie de Démocratie

Ecrit le 9 décembre 2008

La Démocratie est un joli mot mais qui a besoin de s’incarner en réalités de terrain. Le pluralisme politique local fait partie de cette nécessité, malheureusement c’est loin d’être le cas partout…

A Ambès, nous souffrons de ce problème : 1 seule liste aux municipales, pas d’opposition et donc un vainqueur d’office.

Une des conséquences, c’est un parti en place depuis plus de 20 ans avec un très faible renouvellement de ses têtes de listes, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée de nouvelles idées et de nouvelles personnes.

Le Modem a largement sa place, pour cela, il faut créer une émulation autour d’habitants qui souhaitent du changement et à terme présenter une liste aux prochaines municipales avec l’idée d’ouverture que propose François Bayrou et un programme qui tient compte des problématiques environnementales, géographiques et économiques de la presqu’île d’Ambès.

C’est seulement à ce moment que nous aurons enfin un vrai choix possible et une réelle Démocratie locale.

Emiliano CUPIDO

Militant Modem d’Ambès


Tags: , , , , ,
Posté dans Gironde | 1 Commentaire »

  • Lettre d’information


    Adresse email :  
    Inscription
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives


  • Vivons Lacanau

  • Vivons Lacanau

  • Génération Aquitaine
  • Tags


  • Wikio - Top des blogs - Politique
  • http://www.wikio.fr
    annuaire francophone