Conso, Boulot, Dodo – 7 jours/7

Ecrit le 20 décembre 2008

Serait-ce mon dernier dimanche où je ne suis pas obligé de travailler, pendant lequel j’en profite pour écrire ce billet? En effet, le gouvernement souhaite libéraliser  le travail le dimanche, dernière déclinaison du « travailler plus pour gagner plus ». Derrière ce slogan, c’est le projet de société du candidat Sarkozy, devenu Président, qui transpire : il souhaite calquer le modèle anglo-saxon à la société française.

Cela implique pour tous de s’accomplir sur le plan personnel par la consommation de masse et pour beaucoup un cumul de plusieurs petits  emplois tout au long de la semaine pour pouvoir s’en sortir, compte tenu de salaires trop bas et d’une précarité constante de l’emploi.

Cette société de l’argent est bien loin du modèle humaniste auquel beaucoup d’entre nous aspirent plus ou moins consciemment.

Le dimanche, en effet, est un jour essentiel qui permet de faire une pause dans notre consommation compulsive. Il nous permet d’exprimer  les autres facettes de notre personnalité et de répondre à nos besoins de culture, de sport et de spiritualité.

C’est aussi du temps à consacrer à nos proches et nos familles, pilier de toute civilisation. Cette journée commune permet l’éducation des enfants,  la transmission des valeurs et des savoirs entre les générations.

Dans sa Lettre à l’éléphant, Romain Gary, dès 1968, percevait ce péril : « Dans une société, vraiment matérialiste et réaliste, poètes, écrivains, artistes, rêveurs et éléphants ne sont plus que des gêneurs. Dans un tel monde, il se pourrait bien qu’il n’y eût plus de place pour l’Homme. Tout ce qui restera de nous, ce seront des robots ».

En 2008, il faut donc, plus que jamais, lutter pour que l’humain ne soit pas réduit à une force productive ou une cible marketing. Cette lutte passe par la liberté  et  le  droit de ne pas travailler et de ne pas consommer le dimanche…

Adrien DEBEVER


Tags: , , , , , ,
Posté dans National, Vie politique | Aucun Commentaire »

Réforme de France Télévision : symbole d’une gouvernance !

Ecrit le 12 décembre 2008

La disparition de la publicité sur France Télévision et la désignation de son président par le chef de l’Etat, voilà une réforme qui symbolise parfaitement la gouvernance de Nicolas Sarkozy.

Sous prétexte de moderniser et de rendre plus qualitative l’offre de la télévision publique (ce qui peut être traité de façon bien différente), le Président de la République atteint deux objectifs qui sont récurrents dans un grand nombre de mesures prises depuis son élection :

– Centraliser sur sa personne un maximum de pouvoir et  maitriser le plus possible les médias afin de contrôler le traitement de son image en limitant la critique et la caricature (dérives déjà observées en Italie avec Berlusconi).

– Œuvrer en priorité dans l’intérêt des « élites économiques et capitalistiques » du pays, les grands groupes, et plus particulièrement les « grands patrons » qui sont ses amis personnels. Cette réforme offre ainsi une manne financière inespérée aux chaines privées (car la disparition de la pub sur les chaines publiques fait monter la demande d’espaces pub dans le privé ainsi que les prix) et en particulier TF1 qui appartient à un certain Martin Bouygues !

Cette pratique du pouvoir ne fait pas l’unanimité dans les rangs de la majorité mais seules quelques voix se font entendre. C’est sur des sujets comme celui-là que le parlement doit jouer son rôle et défendre l’équilibre des pouvoirs et cela, toutes étiquettes politiques confondues…

Adrien DEBEVER


Tags: , , , ,
Posté dans National, Vie politique | Aucun Commentaire »

  • Lettre d’information


    Adresse email :  
    Inscription
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives


  • Vivons Lacanau

  • Vivons Lacanau

  • Génération Aquitaine
  • Tags


  • Wikio - Top des blogs - Politique
  • http://www.wikio.fr
    annuaire francophone