Un printemps très réussi !

Ecrit le 19 mai 2011

C’est sous un beau soleil médocain que s’est déroulé, le week-end dernier, le Printemps des Démocrates.

Cet événement organisé par les Jeunes Démocrates de Gironde a mobilisé les Aquitains de tous ages mais également des jeunes des quatre coins de la France puisque les JDem tenaient Congrès à cette occasion (le premier organisé hors de la région parisienne).

Ce rassemblement fut marqué par la richesse et la diversité du programme proposé. Ainsi, des débats de fond sur les PME, l’emploi, la dépendance, les collectivités locales se sont succédés en parallèle avec des formations IFED sur l’urbanisme, du média-training ou encore un exposé sur les secrets de la campagne Forces Aquitaines.

Le succès de cette programmation était assuré par la qualité des intervenants tels que : Véronique Fayet (Shadow Cabinet et Adjointe au Maire de Bordeaux), Martine Moga, Joan Taris, Patrick Beauvillard (Conseillers Régionaux), Alain Ribet (Directeur d’Objectif Aquitaine), Mustafa Yildiz (Chef d’entreprise et talent des cités), Alain Cazabonne (Maire de Talence), Xavier Loriaud (Conseiller Général) et bien d’autres…

Le point d’orgue du week-end fut le débat avec les deux mousquetaires de François Bayrou à l’Assemblée Nationale : les députés Jean Lassalle et Abdoulatifou Aly. Personnalités hors normes, ils nous ont apporté leur éclairage sur l’actualité et la perspective des présidentielles.

Enfin le Printemps des Démocrates a permis de se retrouver et d’échanger dans la convivialité durant un samedi soir chantant et festif et un dimanche placé sous le signe de la gastronomie des terroirs.

Qu’on se le dise : les Démocrates sont en pleine forme et plein d’idées, prêts à relever tous les défis et à changer la politique de notre pays !

Article de Sud Ouest du 14 mai

Photos du week-end :

Lire plus »


Tags: , , , , , , , , , ,
Posté dans Gironde, Jeunesse, National, Vie politique | Aucun Commentaire »

Printemps des Démocrates !

Ecrit le 11 mai 2011


Tags: , , ,
Posté dans Gironde, Jeunesse, National, Vie politique | Aucun Commentaire »

Renouer le lien avec la jeunesse !

Ecrit le 9 mai 2010

En cette période d’élections internes pour les Jeunes Démocrates, il est bon de se poser la question du rôle d’un mouvement jeune au sein d’un parti politique.

Je crois que l’un de ses objectifs doit être de recréer un lien entre la jeunesse et l’action politique. Notre avenir en dépend !

C’est aussi ce qu’avait compris Jean Lassalle durant sa campagne régionale :


Tags: ,
Posté dans Gironde, Jeunesse, National | Aucun Commentaire »

Quelle Aventure !

Ecrit le 30 mars 2010

jean-et-adrienUne semaine déjà, depuis la fin de cette incroyable campagne des Régionales 2010. Ces quelques jours sont bien utiles pour pouvoir prendre du recul et tenter de livrer mes sentiments sur ces 8 semaines d’une rare intensité.

Le premier sentiment qui me vient est une profonde reconnaissance pour avoir eu cette chance unique de participer de si près à la campagne de Jean Lassalle et de Forces Aquitaine.

Nous n’étions qu’un petit groupe mais entièrement investi, totalement mobilisé, complémentaire, inventif et talentueux. Nous avons tout donné aux cotés de Jean : il fallait en faire 10 fois plus que les grosses machines politiques (UMP, PS) afin de pouvoir faire jeu égal.

Je n’ai pas le souvenir d’avoir été aussi fatigué et éreinté dans ma vie (18 à 20 heures de travail et 2 à 5 heures de sommeil par jour pendant 8 semaines), ne tenant que par les décharges d’adrénaline que procurait chaque journée de campagne.

Cette campagne fut hors norme à de multiples égards et avant tout sur le plan humain. Cette formidable dynamique de groupe autour de la personnalité de Jean Lassalle. On ne pouvait rêver meilleur candidat, c’est un magnifique cadeau qu’il nous a fait.

Jean Lassalle n’avait rien à gagner et beaucoup à perdre dans ce combat régional. Il a néanmoins répondu à notre appel et il s’est dressé contre l’ordre établi.

Jean, durant cette campagne, a souvent salué le « blé en herbe » qu’il a trouvé en Gironde. Si ce n’est pas lui qui l’a semé, il est celui qui l’irrigue et lui donne la possibilité d’arriver à maturité. Je rends hommage à cet homme qui aime profondément les autres, à son intelligence brillante et à la pureté de ses convictions.

Cette campagne, c’est aussi l’histoire d’un exploit politique qui marquera l’Aquitaine et peut-être même la politique française. En effet, une liste locale qui obtient plus de deux fois et demi le score moyen national de son parti, c’est probablement du « jamais vu » !

Avec les 4% du MoDem annoncés pendant toute la campagne par les sondages, personne n’aurait misé sur la possibilité de voir Jean Lassalle et sa liste Forces Aquitaine se qualifier pour le deuxième tour (avec + de 10%) et arriver en 3ème position devant la mode Europe Ecologie !

Ainsi, l’Aquitaine maintient en vie le MoDem : c’est la lueur qui brille et qui montre le chemin pour sortir des abysses dans lesquels sont tombés François Bayrou et le Mouvement Démocrate.

Alors que notre parti paye au niveau national ses errements stratégiques et ses positionnements illisibles, en Aquitaine, nous avons poussé jusqu’au bout, et  comme jamais dans l’histoire de notre jeune parti, la logique originelle de la troisième voie et de l’indépendance. Nous avons prouvé que cela était possible, et c’est, en cela, un formidable signe d’espoir pour l’avenir.

Le dernier sentiment qui me vient est probablement le plus étonnant, surtout avec le recul de cette dernière semaine.

Je ressens, en effet, une certaine amertume malgré ce magnifique score de presque 16% réalisé au second tour… : nous n’avons pas gagné la région ! Eh oui ! au fil de cette campagne et au contact de Jean, nous y avons vraiment cru et c’était devenu notre objectif.

Cette amertume vient aussi du fait que si l’on met de coté les logiques politiques et les sondages, la victoire n’était peut-être pas si loin… Avec un entre deux tour plus long, des médias plus impartiaux et surtout une population qui, au lieu de s’abstenir par lassitude ou découragement, serait allée massivement aux urnes exprimer son désir de changement du système actuel, le décor n’aurait plus été le même.

Les aquitains sont passés à coté d’un homme unique qui pouvait changer radicalement la façon de gouverner en Aquitaine et la relation entre le Conseil Régional et le peuple. « Le peuple a les hommes politiques qu’il mérite » dit-on souvent…

Notre Démocratie est malade : le peuple a perdu son discernement en même temps que son aptitude à identifier des hommes et des femmes réellement capables de montrer le bon chemin…

Jean Lassalle, en début de campagne, annonçait : « au premier tour, nous allons faire la surprise et au second tour nous allons créer l’espoir ». Il avait raison, à la nuance près que cet espoir va prendre bien plus de temps pour se concrétiser.

Il en va maintenant de la responsabilité de nos 10 élus Forces Aquitaine au Conseil Régional qui ont 4 ans devant eux. C’est aussi la mission de tous ceux qui refusent la fatalité de notre époque. Et enfin, et surtout, il revient au peuple d’Aquitaine et de France de savoir reprendre en main sa destinée !


Adrien Debever
http://www.wikio.fr


Tags: , ,
Posté dans Gironde, National, Vie politique | Aucun Commentaire »

Avec Jean Lassalle, une écologie humaniste

Ecrit le 19 mars 2010

saint-louis-de-montferrand

Le développement durable et l’écologie sont des thématiques très prisées de tous les partis politiques. Pour certains, c’est même leur principal fond de commerce.

En réalité, ce sujet n’est la propriété de personne et doit être la préoccupation de tous.

La liste Forces Aquitaine et Jean Lassalle ont un programme qui s’inscrit profondément dans une démarche de développement durable. Il n’est pas constitué par des mesures « gadgets » à la mode, mais il est le fruit d’une réflexion en profondeur sur le fonctionnement de notre société.

Nous avons eu, entre autres, l’occasion d’illustrer ce programme lors de la venue de Jean Lassalle à Saint Louis de Montferrand, il y a une dizaine de jours.

Durement touchés par la tempête, Jean et un grand nombre de colistiers étaient venus apporter leur soutien aux sinistrés et rencontrer les associations telle que « Vivre Avec Le Fleuve », afin d’aborder les problématiques de la presqu’île d’Ambès qui sont liées aux activités humaines en inadéquation avec cet environnement à la frontière des mondes urbains et ruraux (Usines SEVESO, destruction de la zone humide augmentant les risques d’inondation,  transport du fret routier…).

Ce territoire illustre parfaitement la nécessité de concevoir le développement durable non pas comme un affrontement entre développement humain et  protection de la nature, mais comme la reconnaissance de l’interdépendance entre les deux et la nécessité de conjuguer  ces deux objectifs.

Ainsi, si Jean Lassalle devient le prochain Président du Conseil Régional d’Aquitaine, il mettra en place un développement durable sur trois axes :

  • Protection et mise en valeur des richesses naturelles de notre région : protection des paysages (surtout dans le cadre du projet LGV) et des cultures traditionnelles (viticulture, sylviculture, ostréiculture, pêche…). Avec, également, la lutte contre la pollution et les nuisances liées au mur de camion qui traversent du nord au sud notre région (autoroute de la mer, développement du ferroutage grâce au projet LGV…)
  • Développement d’une industrie et d’emplois « verts » : véritable source de création de richesses pour notre région et d’emplois pour l’avenir (formation professionnelle dans ce domaine, création d’un cluster autour de la voiture propre, et, si nécessaire, prise de participation dans le capital de sociétés pouvant développer ces activités…)
  • La promotion d’une approche sociale du développement durable à travers les relations et les conditions de travail : Création d’un label des entreprises socialement responsables (avec des critères tels que le turnover, l’importance des CDI, la formation…)  générant une mise en valeur et un soutien financier par le Conseil Régional.

A travers ces quelques exemples succincts, c’est toute la philosophie du programme de Jean Lassalle qui transparait : une volonté de voir les responsables politiques faire preuve de davantage de proximité en assumant un rôle de leader dans la mutation nécessaire de notre société. C’est aussi se tourner résolument  vers une activité humaine, non plus à court terme et individualiste, mais qui s’inscrira dans la durée avec une conception collective du rapport aux autres et à son environnement.

Voilà de quoi faire réfléchir quelques électeurs en quête de sens…

Adrien Debever
http://www.wikio.fr


Tags: , , , ,
Posté dans Ecologie, Gironde | Aucun Commentaire »

Pour développer l’emploi, protégeons nos entreprises.

Ecrit le 12 mars 2010

jean-lassalleQuelque soit le résultat de dimanche prochain, Jean Lassalle aura marqué cette campagne régionale de son empreinte.

Personnage déjà bien connu du grand public, il s’est illustré par des ralliements très médiatiques tel que celui de Marouane Chamakh, ou par des propositions d’avenir spectaculaires comme l’Exposition Universelle à Bordeaux en 2020 ou les Jeux Olympiques dans les Pyrénées en 2022.

La tentation pour ses adversaires fut donc très forte de le caricaturer en « farfelu » des montagnes (voir les déclarations, entre autres, de Gilles Savary). Malheureusement pour ces détracteurs, le programme économique de Jean Lassalle a balayé tout cela.

Compétence probablement la plus importante de la Région, Forces Aquitaine propose une petite révolution dans l’approche du rôle économique du Conseil Régional.

En effet, nous voulons tourner la page des subventions ponctuelles, distribuées à la tête du client, et trop souvent réservées à l’élite économique de l’Aquitaine et aux grandes sociétés.

Fini le temps d’une Région spectatrice : avec Jean Lassalle, le Conseil Régional deviendra acteur à part entière de l’économie aquitaine.

Nous ciblerons notre soutien vers les PME/PMI (petite et moyenne entreprise et industrie) et TPE (très petite entreprise, artisan) qui représentent plus de 80 % de nos emplois d’aujourd’hui et de demain. Elles fondent durablement le tissu économique de notre région.

A court terme, nous apporterons une aide d’urgence aux secteurs les plus touchés par la crise (en particulier le monde agricole).

Nous favoriserons la création de 10 000 emplois dans  les PME/TPE en assumant, pendant deux ans, pour ces entreprises les charges des 2 premiers emplois créés.

Pour soutenir durablement notre industrie, nous lui assurerons une pérennité d’un chiffre d’affaires  généré par la commande publique (Small Business Act) dans le respect des règles des marchés publics (nous ferons un lobbying à Bruxelles pour les rendre plus souples).

Nous aiderons au développement du secteur tertiaire souvent oublié par la majorité sortante. En particulier les activités non délocalisables afin de constituer un réservoir d’emplois moins exposés aux fluctuations de l’économie mondiale.

Enfin, face aux carences du secteur bancaire et à la brutalité de l’économie mondiale, nous envisageons d’impliquer directement le Conseil Régional dans l’économie.

Nous sommes, ainsi, prêts à entrer dans le capital de sociétés stratégiques pour l’Aquitaine : par exemple celles qui assurent de nombreux emplois (Comme FIRST), qui agissent dans un secteur innovant, qui exploitent un savoir-faire ou bien encore qui font vivre des  infrastructures précieuses….

Cette procédure est possible lorsque la participation reste minoritaire (maximum 33%) et après validation du Conseil d’Etat (ou par l’intermédiaire d’une agence régionale de développement).

Les principaux intérêts de cette mesure se résument ainsi :

  • renforcer les capitaux propres de la société
  • être un message fort et incitatif envoyé aux partenaires financiers
  • être une aide dans le cadre d’une reprise d’entreprise
  • pallier  la défaillance d’investisseurs privés ou  leur volonté de retrait
  • offrir des garanties au Conseil Régional dans l’utilisation de ses fonds : droit d’information, lutte contre les OPA sauvages et les délocalisations brutales (minorité de blocage assurée par le CR)…
  • constituer des recettes pour la collectivité à travers de possibles versements de dividendes

Ce programme économique est à l’image de la liste Forces Aquitaine que mène Jean Lassalle. Il est très novateur et  s’inscrit dans une vision à long terme pour notre région. Il est, par ailleurs, d’un grand pragmatisme car débarrassé des idéologies « droite/gauche ». Nous rassemblons au-delà des clivages, des femmes et des hommes de tous horizons qui n’ont pas peur d’oser se battre et entreprendre à une époque où le politique est trop souvent démissionnaire.

Nous allons réveiller notre région et c’est à partir de cette vieille et riche terre d’Aquitania que nous allons construire une Société nouvelle !

Adrien Debever
http://www.wikio.fr


Tags: , , , ,
Posté dans Economie, Gironde, National | Aucun Commentaire »

Les jeunes socialistes démagos… Un pléonasme ?

Ecrit le 26 février 2010

le-pouce-vers-le-basLes MJS ne donnent pas une image très moderne des pratiques politiques et utiliser Facebook ne change rien sur le fond. En Aquitaine, pour cette campagne régionale, ils sombrent dans la démagogie crasse et l’humour de comptoir. Référence à leur dernier article sur leur « grenelle des idées » pour Jean Lassalle.

N’arrivant pas à faire parler d’eux à propos de leur programme ou de leurs idées, c’est par la critique gratuite qu’ils accèdent aux entrefilets d’une presse locale pourtant très réceptive à leur tendance politique.

Les jeunes socialistes axent leur argumentaire autour de l’idée que Jean Lassalle est un farfelu descendu des montages. Cette thématique est en fait très proche de celle de leurs aînés, tel  Gilles Savary et son histoire « gauche caviar » d’accès aux salons bordelais pour l’homme au béret.

Tout cela ne vole pas haut. C’est traiter avec beaucoup de mépris et de condescendance les habitants de la ruralité et ceux qui ne sont pas issus de l’élite bourgeoise.

Pas sûr que l’électorat populaire de gauche apprécie beaucoup cette sémantique…

Sur le fond, les MJS manquent de discernement et de connaissances. Des Jeux Olympiques dans les Pyrénéens n’ont rien d’aberrant, la presse espagnole et le Maire de Saragosse sont d’ailleurs très enthousiastes à cette idée. Même chose pour l’Exposition Universelle à Bordeaux : c’est un projet structurant, une formidable opportunité et tout à fait à la portée de la ville. Enfin et surtout, ces projets à long terme ne peuvent occulter les importantes et efficaces mesures d’urgence que la liste Forces Aquitaine propose dans son programme en matière d’emploi, de transport, de gouvernance ou bien encore pour les jeunes.

En réalité, la réaction des jeunes socialistes s’explique par le thème principal de la campagne d’Alain Rousset : tout est basé sur l’autosatisfaction de son bilan à la tête de la Région. Mais à trop regarder en arrière, on oublie de se tourner vers l’avenir.

Par ailleurs, la gestion technocratique qu’ils appliquent avec une vision « courtermiste » (Alain Rousset ne se projette pas au-delà de 2014 puisqu’il a annoncé son dernier mandat) leur a fait perdre la notion d’une Aquitaine ambitieuse, qui fait rêver les Aquitains et les rend fiers de leur région !

Il est bien dommage que des jeunes renient et caricaturent ces idéaux, pourtant propres à leur âge…

Adrien Debever

http://www.wikio.fr


Tags: , , ,
Posté dans Gironde, Vie politique | Aucun Commentaire »

Une semaine forte en émotions !

Ecrit le 15 février 2010

candidats-jdem-de-jean-lassalle

La semaine dernière fut riche en émotions diverses et elle fut sans doute la première semaine où la campagne régionale s’est installée en haut de l’affiche.

Lundi, Jean Lassalle a présenté sa liste FORCES AQUITAINE en Gironde. A titre personnel, ce fut un moment d’autant plus important que j’ai l’honneur mais aussi la responsabilité de faire partie de cette liste menée par Jean.

Puis mardi et mercredi, ce fut probablement le plus gros événement médiatique de ce début de campagne avec l’annonce de notre porte-bonheur n°13 : Marouane Chamakh.

Avec l’arrivée parmi nous de cet aquitain de naissance et de cœur, joueur emblématique des Girondins et acteur associatif bien connu des quartiers de l’agglomération bordelaise, nous avons changé de dimension :  avec le déferlement de la presse locale et nationale, c’est une prise de conscience par le grand public de l’éminence des élections régionale qui dépasse le cadre partisan et les frontières de la région.

Jeudi, tradition girondine incontournable : la fête des « Bœufs gras » à Bazas. Comme l’année dernière, Jean Lassalle ne pouvait rater ce rendez-vous. Elections obligent, cette année, il n’était pas seul, puisque Alain Rousset et Xavier Darcos avaient également fait le déplacement.

Mais ces deux derniers étaient surtout motivés par leur intronisation et la médaille remise par leur hôte, le Maire de Bazas, qui avait par ailleurs eu la grande inélégance d’oublier Jean Lassalle (clivage droite/gauche quand tu nous tiens !…).

Pas très grave tout cela : Jean Lassalle, lui, préféra manger au milieu de la salle avec le peuple plutôt qu’à la table des notables. Il ouvrit le bal, fit danser les dames, chanta et accompagna les musiciens et passa de table en table, accueilli avec joie et plaisir par les convives.

Pendant ce temps, le « techno » parisien était déjà reparti avec sa cour (avant même le fromage !) et sans avoir salué aucune table tandis que le « techno » de l’Hôtel de Région, lui, fit un peu mieux, saluant au moins les tables les plus proches et feignant l’improvisation d’un chant, heureusement couvert par la voix du chanteur basque !

Dans le domaine de la proximité, les faits parlent donc d’eux-mêmes pour illustrer les comportements des principaux candidats au Conseil Régional.

La fin de semaine apporta la rançon de la gloire. En effet, en une semaine, Jean Lassalle s’est hissé au niveau des deux candidats présentés jusque-là comme étant les principaux.

FORCES AQUITAINE est devenue la liste surprise et donc dangereuse pour certains. Les réactions n’ont pas tardé, mais elles se sont exprimées sur des terrains qui n’embellissent pas la politique !

Ainsi, on nota un changement de ton dans l’hégémonique média local : Sud-Ouest. Très lié financièrement au Conseil Régional et donc à la majorité sortante, ce journal (dont TV7 fait aussi partie) ressemble, dans cette campagne électorale, de plus en plus à un service de communication du Président sortant : des commentaires et des analyses toujours très orientés et, plus grave encore, des comptes-rendus factuels biaisés voire complètement faux.

Un des exemples de la semaine concerne l’article d’hier sur la fête des « Bœufs gras ». Celui-ci raconte que face à Alain Rousset et Xavier Darcos, Jean Lassalle a « rasé les murs avant d’aller s’assoir au fond de la…salle ». Jeu de mot pathétique et mensonge bien indigne du journalisme !

Mais en matière de bassesse, on peut encore faire mieux et il semble que les porte-flingues socialistes ne reculent devant rien. Le Canard Enchainé a, ainsi, relayé une dénonciation calomnieuse (sans, bien sûr, vérifier ses source. Encore du vrai journalisme !) portant sur le financement de billets d’avion. Mensonge qui ne passa pas la nuit puisque furent produites, dès le lendemain, les factures en règle de ces fameux billets d’avion.

Voilà donc les pratiques des personnes qui gouvernent de nos jours, adeptes de l’adage : «calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ». De la politique de caniveaux, juste bonne à gonfler les rangs de l’abstention.

Mais, peu nous importe : la liste FORCES AQUITAINE de Jean Lassalle trace sa route avec honnêteté, indépendance et courage. Nous proposons aux Aquitains une autre façon de faire de la politique : plus proche d’eux et pour eux.

Soyez nombreux à relayer notre message dans les jours à venir.

L’Aquitaine ne le sait pas encore mais elle va voter pour nous !

Adrien Debever


Tags: , , , ,
Posté dans Gironde, Vie politique | 2 Commentaires »

Jean Lassalle, lueur d’espoir pour la jeunesse !

Ecrit le 8 février 2010

dsc02873_Jeudi dernier, Jean Lassalle, candidat à la Présidence du Conseil Régionale d’Aquitaine en mars prochain, a rencontré les Jeunes Démocrates de Gironde et leurs sympathisants.

Cette rencontre fut l’occasion pour les JDEM de remettre à Jean leur projet pour les régionales : « Aquitaine terre de défis ».

Un échange s’est instauré, entre la tête de liste de FORCES AQUITAINE et les jeunes, autour des thématiques qui leurs sont chères : logement étudiant, insertion et formation professionnelles, création et reprise d’entreprises ou bien encore les risques psycho-sociaux du travail.

Au delà de ces sujets concrets, Jean Lassalle nous a surtout parlé de son parcours, de ses valeurs, de sa vision d’un responsable politique.

Le contact avec les jeunes, lui est naturel. Il parle avec émotion et convivialité des choses simples mais essentielles de la vie.

Nous avons découvert un homme humble mais déterminé, au service des autres mais conscient qu’un dirigeant politique doit savoir montrer le chemin et ne pas être seulement un « suiveur d’opinion ».

Il veut installer un Conseil Régional qui soit « l’ami » du peuple, un facilitateur de proximité et pas simplement l’outil d’une élite.

Si ce personnage hors norme de la classe politique française a tous les aspects de l’homme providentiel, il s’en défend, considérant que l’on ne peut réussir qu’en équipe.

En entrant dans ce restaurant des Capucins, beaucoup de jeunes ne connaissaient de Jean Lassalle que l’image médiatique et ils l’abordaient avec beaucoup d’interrogations.

A la fin de la soirée, de nombreux regards avaient changé, on pouvait sentir un petit quelque chose en plus… peut-être bien une lueur d’espoir, suscitée par cette rencontre avec un homme de cœur et de courage, indépendant et prêt à construire l’avenir avec nous, les jeunes !

Adrien Debever

Retrouvez également le compte-rendu de la soirée sur le site des JDEM 33


Tags: , ,
Posté dans Gironde, Jeunesse | 1 Commentaire »

Le Modem, une certaine façon de gouverner…

Ecrit le 23 janvier 2010

cubQuand on est adhérent au Mouvement Démocrate, on porte profondément en soi des valeurs d’humanisme, de liberté, d’égalité et de justice sociale. Cela se décline dans un programme économique et social que nous avons largement précisé lors du Congrès d’Arras (Télécharger le projet humaniste).

Cependant, très souvent, on nous reproche de ne pas pouvoir donner d’exemple concret de la politique que nous prônons. Il est, en effet, assez difficile de mettre en avant des résultats quand on n’a pas le pouvoir et que l’on est dans l’opposition.

Nous prétendons faire de la politique différemment. Par ce terme un peu présomptueux, nous entendons surtout faire preuve de pragmatisme, ne pas être contraints par des idéologies ou des lobbys, agir dans l’intérêt collectif et ainsi dépasser les vieux clivages politiques.

Au niveau local, nous avons des exemples concrets de cette conception. Pas plus tard que jeudi dernier avec la prise de position d’Alain Cazabonne, chef de file des élus Démocrates à la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), sur le projet du Grand Stade (voir l’article de Sud Ouest).

Il souhaite, ainsi, réunir le projet de la salle de spectacle ARENA et celui du Grand Stade en un même bâtiment multifonction, situé à Bordeaux-Lac.

Cette proposition est d’ailleurs portée depuis plusieurs semaines par les Jeunes Démocrates de Gironde et je l’avais également évoquée il y a quelques mois, dans un précédent article, en m’appuyant sur l’exemple du projet lillois.

A ce jour, quelle est la situation ? Deux projets distincts menés par la co-gestion de la CUB (qui trouve sans doute là ses limites) :

  • Une salle de spectacle ARENA, à financement privé (donc surfaces commerciales), à Floirac en «territoire socialiste».
  • Un projet de Grand Stade, dont le financement pose problème (la majorité socialiste du CG en refusant de co-financer pousse encore à une solution commerciale!), situé à Bordeaux-Lac en «territoire UMP».

Bref, deux projets qui pourraient ne faire qu’un et qui au lieu de cela entrainent doublons, surcoûts et une multiplication des grandes surfaces commerciales (dont la CUB est déjà championne de France) qui seront de nouvelles attaques contre le commerce de proximité.

Face à cette situation, les seules voix à s’être élevées contre ces aberrations en proposant des solutions intelligentes tout en restant ambitieuses, sont celles du MoDem.

En premier lieu, par Jean Lassalle, candidat à la Présidence du Conseil Régional, qui est le seul candidat majeur à avoir clairement défendu le co-financement public du projet afin d’éviter la sur-abondance de surfaces commerciales.

Puis par Alain Cazabonne, jeudi, en proposant la solution pragmatique d’un projet unique fusionnant les deux en cours. Mais pour cela, il fallait sortir des petits arrangements entre Droite et Gauche sur le territoire de la CUB !

Une gouvernance qui fait passer l’intérêt collectif avant les arrangements partisans, voilà qui est intéressant, y compris pour le futur Conseil Régional qui sera élu en mars prochain…

Adrien Debever
http://www.wikio.fr


Tags: , , , ,
Posté dans Gironde, Vie politique | 2 Commentaires »

  • Lettre d’information


    Adresse email :  
    Inscription
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives


  • Vivons Lacanau

  • Vivons Lacanau

  • Génération Aquitaine
  • Tags


  • Wikio - Top des blogs - Politique
  • http://www.wikio.fr
    annuaire francophone